Journée Mondiale de l'Environnement: La Ville de Bruxelles agit local et pense global !

 

A quelque jour de « Rio + 20 », la Conférence des Nations Unies sur le développement durable qui se tiendra à Rio de Janeiro, au Brésil, cette journée de l’Environnement 2012 interpelle particulièrement. Les émissions de gaz à effet de serre continuent d'augmenter et les pertes de biodiversité se poursuivent, etc. Ce constat ne doit pas démotiver, au contraire il doit pousser à l’action. Outre le succès reconnu au niveau de la Région de l’Agenda 21 de la Ville de Bruxelles (154 actions de dévelop­pement durables planifiées dans tous les services administratifs de la ville : réduction des consommations de papier, eau, énergie, déchets…), Bertin Mampaka (cdH), Echevin de l’Environnement, des Espaces verts et de l’Energie à Bruxelles, a eu à cœur au cours de cette législature d’appliquer, avec le soutien du Collège des Bourgmestre et Echevins, l’adage « agir local et penser global » par de nombreux projets.


Révolution énergétique


Plus de 500.000 euros ont déjà été économisés grâce à la mise en place un Plan d’Actions d’Economie d’énergie dans les bâtiments de la ville en commençant par les bâtiments les plus énergivores (coupure systématique du chauffage pendant les vacances et les WE, isolation des conduites de chauffage et des toits, remplacement des anciennes chaufferies,…). Les trois piscines de la Ville de Bruxelles consommant 10% de l’énergie des 330 bâtiments de la Ville, nous leur avons accordé une attention particulière. La rénovation complète en bâtiment basse-énergie de la piscine de Laeken a commencé en avril 2012. C’est la première piscine en Belgique qui sera rénovée en bâtiment exemplaire. Une baisse de consommation d’énergie de 50% à 75% est prévue. Des chaudières co-génération (production électricité et chauffage) seront installées en Septembre à la piscine de Neder-over-Heembeek et aux Bains du Centre. Une véritable révolution énergétique des piscines de la Ville de Bruxelles est en marche.

Autre mesure importante aux yeux de Bertin Mampaka (cdH), «  depuis septembre 2010 : la ville de Bruxelles se fournit exclusivement en électricité verte pour l’ensemble de son patrimoine immobilier. Une mesure qui a permis de mieux respecter l’environnement, mais aussi de faire des économies. Ce qui est bon pour la planète, est aussi bon pour votre portefeuille. »


Plan « biodiversité » et forêt urbaine

Pour rappel, L’Echevin de l’Environnement et des Espaces verts, Bertin Mampaka, a initié en 2010 un plan Biodiversité comprenant diverses actions de verdurisation et d’actions de protection du patrimoine vert de la ville :

- La mise en place en 2009 d’une stratégie d’éradication des plantes invasives (Berce de Caucase, Renouée du Japon, etc.) : tous les foyers de Berces du Caucase et de Rénouées du Japon sont cartographiés et font l’objet d’une surveillance approfondie. Le service passe chaque année couper les sites infestés.

- Interdiction d’utiliser des espèces invasives (contenues dans les listes noires, de surveillance et d’alerte) dans tous les cahiers des charges pour les plantations et futurs aménagements de la ville de la ville de Bruxelles et des structures et asbl qui en dépendent.

- Pose de 100 nichoirs dans les parcs de la ville,

- Création de potagers collectifs,

- Pose de ruches en ville,

- Création de prairies fleuries,

- Limitation des élagages en période de nidification,

- Mise en place d’une gestion différenciée dans les parcs : l’objectif étant d’embellir et de verduriser des quartiers en réduisant l’utilisation des ressources naturelles (eau, engrais, pesticides) et l’entretien. Dans cette logique, la Ville de Bruxelles a atteint une réduction de 50% de l’utilisation de pesticides.

- Etc.


Mais surtout, l’Echevin Bertin Mampaka est en train de développer un projet unique en Belgique avec la création d’une Forêt urbaine à Neder-Over-Hembeek. L’objectif étant de connecter les différents espaces verts autour du Bois du Val des Béguines afin d’en faire un poumon vert digne de ce nom. A terme, ce massif forestier pourrait atteindre plus de 45 Ha.


Sensibilisation des citoyens


Outre l’action concrète sur le terrain, le volet sensibilisation a également été développé :

- Création en 2008 du cycle de Conférences "Les mardis de l’Environnement": 35 activités (conférences, projections de film, débat, dégustations, etc.) ont été réalisées à ce jour sur des thèmes divers comme la biodiver­sité, le bruit en ville, l’eau, les ondes électromagnétiques, la pollution de l’air, les primes environnementales, l’alimentation locale et de saison, la pollution du plastique, etc. En tout, c’est un public de près de 2.000 personnes qui y a participé depuis 4 ans!

- Edition de brochures de sensibilisation comme le Guide pratique des jardins et balcons bruxellois, le guide des parcs de la Ville de Bruxelles (1ère édition : Bois de la Cambre)  ;

- Création de la journée des Parcs de la Ville de Bruxelles et de brochures sur les Parcs de la Ville ;

- Création d’un cycle de 10 balades guidées « A la découverte des Espaces verts » ;

- Développement des primes afin de soutenir les citoyens : citerne d’eau de pluie, solaire thermique, compostière. Conception de nouvelles primes : toitures vertes, verdurisation des façades et plantes grimpantes.


Si les résultats son positifs, il reste encore beaucoup à faire pour protéger notre environnement. « Il est important que la Ville de Bruxelles, capitale de l’Europe, remplisse son rôle d’exemple en matière de défense de l’environnement et inspire les autres municipalités. Mais n’oublions pas que nous avons tous notre mot à dire et un rôle à jouer afin de préserver notre planète » conclut Bertin Mampaka (cdH), Echevin de l’Environnement, des Espaces verts et de l’Energie.

 

Share this post

Facebook Friends